© 2017 bpculture

Oslob : Pour ou contre les requins-baleines ?

April 13, 2017

 

Tu as surement déjà entendu parler ou connais quelqu’un qui a nagé avec ces majestueux poissons que sont les requins-baleines?!

 

 

Nous, oui! Je voulais à tout prix en voir. Au départ, le plan était de nager avec eux sur la côte ouest de l’Australie, près de Ningaloo Reef. Les plans ont changé et nous nous sommes dirigés vers l’Asie du sud-est en étant bien tristes de ne pas avoir eu la chance d’en voir. Rendus aux Philippines, nous entendons parler d’Oslob, petit village de pêcheurs sur l’île de Cebu, où nager avec les requins-baleines durant 30 minutes dans l’Océan est possible. Honnêtement, sur le coup, je me demande si c’est la chose à faire, je trouve l’expérience un peu trop « too much » (de ce que j’entends) et voit beaucoup trop de petits kiosques qui offrent le même « day trip ».   Mon envie reste trop grande et je me fais dire par certains touristes que, rendu sur place, l’activité est bien organisée, la vie des bêtes marines est respectée et que l’activité en soi fait rouler l’économie du village. Bon?!  Alors, c’est fait, on a réservé pour demain 9h00.

 

6h00 AM, nous sommes prêts pour la « ride » de Banka qui nous amène avec nos backpacks vers l’île de CEBU. Arrivés sur place, des centaines de touristes entassés sont prêts à vivre l’expérience, appareil photo au cou et veste de sauvetage orange bien en place. Nous nous affairons à une séance d’information indiquant quelques règlements hypers importants quant aux comportements à avoir lors de l’activité, dont ne jamais toucher l’animal et ne pas mettre de crème solaire. Ce que l’on remarque, c’est que les touristes ne sont guère attentifs et ne souhaitent qu’avoir leurs photos pour vanter l’expérience et  s’enduisent de crème solaire… Notre tour arrive et hop à l’eau.

 

 WOW,  je suis sans mot, ils sont impressionnants, cinq énormes requins-baleines viennent à tour de rôle près de nous, si gracieux soient-ils avec leurs 7 mètres de long. Je regarde autour de moi et remarque tristement que la plupart des nageurs ne savent pas nager et malgré eux touchent et « kick » les requins-baleines. Je me rends bien compte que cette activité est toute sauf écologique et bien pour cette espèce, mais il est déjà trop tard pour moi. 

 

 

 

Je réalise vraiment que l’activité peut oui générer plusieurs emplois et faire rouler l’économie du petit village, mais au-delà de cela, qu’en est-il de l’espèce et de sa préservation? Le fait de nourrir chaque jour ces requins-baleines sur le site, les empêche d’atteindre leur migration finale et par le fait même enfreint la reproduction de ceux-ci. Bien qu’ils ne soient pas confinés à un aquarium de zoo, nous les tenons en captivité tout de même. 

 

Ce n’est finalement pas l’expérience « naturelle » que j’espérais et de loin l’idée la plus écologique que j’ai eue et ce dans le but d’exaucer mon désir assoiffé, égoïste de nager avec les requins-baleines.  J’aurai vraiment appris de cette expérience et aujourd’hui je te dis à toi, qui avait peut-être en tête d’y aller un jour,  qu’il y a  de meilleurs moyens d’y parvenir  et vraiment plus éco-responsables disons, Ningaloo reef par exemple.

 

L’erreur est humaine, l’important c’est d’en être conscient, de s’informer et d’éviter d’aller à l’encontre de ses valeurs dans ce genre d’activité!

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload